Tolérance

Les _guerres civiles du XVI s. et leurs conséquences; la peste; le relèvement de la France sous Henri IV; le développement des finances et de l'économie, du commerce et des industries; l'organisation politique de la France, l'Etat français, la justice, la société française au XVI s.; l'organisation de la ville, les tensions sociales et les révoltes; la famille française sous tous les aspects, les enfants et les parents, leurs relations, l'estafette des générations; L'amour, le rituel amoureux. Le mariage. La communaité familiale; le portrait physique et Tolérance moral d'un Français, les croyances des Français, les religions et les prêtres, l'attitude d'un Français envers la religion; la tolérance; la solidarité et la fraternité humaine; les traditions, les rites et les coutumes des Français, les fêtes, le carnaval; le Français et l'argent; le Français et le patrimoine culturel; le rire et l'humours dans la vie de l'homme.

Le thème de l'extrait analysé: la famille.

3.Ton: Toutes les tonalités énumérées :réaliste-familière-descriptive-poétique-lyrique-ironique-comique-pathétique-épique-tragique- sont caractéristiques Tolérance pour les différents chapitres du roman.

La sincérité et la confidence sont ses qualités infaillibles.

_Dans l'extrait analysé nous retrouvons les tonalités lyrique et ironique.

4.Personnages principaux:

NOM FONCTION CARACTERE
Colas Breugnon
Martine
Céline
Paillard
Chamaille

Parmi les personnages Colas occupe la place principale. C’est lui qui détermine le choix et la place des autres personnages. Son”moi” est entouré avant tout de sa famille ( sa femme, ses enfants, ses petits-enfants ), ses amis, ses compatriotes. Conformément à la forme du journal Colas donne les caractéristiques des autres et Tolérance se caractérise lui-même: «En premier lieu, je m'ai, — c'est le meilleur de l'affaire, — j'ai moi, Colas Breugnon, bon garçon, Bourguignon, rond de façons et du bedon, plus de la première jeunesse, cinquante ans bien sonnés, mais râblé, les dents saines, l'œil frais comme un gardon, et le poil qui tient dru au cuir, quoique grison. Je ne vous dirai pas que je ne l'aimerais mieux blond, ni que si vous m'offriez de revenir de vingt ans, ou de trente, en arrière, je ferais le d Toléranceégoûté. Mais après tout, dix lustres, c'est une belle chose! Moquez-vous, jouvenceaux.

N'y arrive pas qui veut.» (« Во-первых, я имею себя,— это лучшее из всего,— у меня есть я, Кола Брюньон, старый воробей бургундских кровей, обширный духом и брюхом, уже не первой молодости, полвека стукнуло, но крепкий, зубы здоровые, глаз свежий, как шпинат, и волос сидит плотно, хоть и седоват... в конце концов, пять десятков — отличная штука! Смейтесь, молодежь! Не всякий, кто желает, до них доживет.»).

Son attitude envers lui-même: mon fils, quel joie de se retrouver face à face tous Tolérance deux; quel plaisir j'éprouve à te retrouver, à me pencher seul à seul sur ma figure, à me promener gaiment à travers ses sillons; le meilleur de l'affaire, bon garçon, Bourguignon, rond du bedon, plus de première jeunesse, cinquante ans bien sonnés, trogne belle en couleurs – чумазая рожа, trogne curieuse, rieuse – смешливая рожица, au long nez bourguignon planté de travers comme chapeau sur l’oreille, râblé (крепкий), les dents saines, l’oeil frais comme un gardon (шпинат), le poil tient dru au cuir, quoique grison(волос сидит плотно, хотя и седоват), autrefois blond.

Caractère: travailleur,

Philosophe, poète, rêveur. Il Tolérance aime observer, réfléchir, analyser,: il aime le silence pour pouvoir réfléchir, quand il pleut, il laisse pleuvoir. Quand il tonne, il barytonne. Chacun a sa musique. Il aime remâcherle soir le manger de la journée. Pourquoi? Il en éprouve le plaisir: qu’il est bon de tâter, palper et peloter tout ce qu’on a pensé, observé, ramassé, de savourer du bec, de goûter, regoûter, laisser fondre sur sa langue, déglutiner lentement en se le racontant, ce qu’on n’a pas eu le temps de Tolérance déguster en paix, tandis qu’on se hâtait de l’attraper au vol.

Il est avide de savoir: il se hâte de l'attraper au vol

Il aime écrire pour lui-même ses rêves; ce qu’il a vu, dit et fait à point de crever s’il n’écrit.

Il aime la nature (prouvez-le, argumentez-le).

Il aime trop son repos.

Mais il n’est pas un songe-creux(предающийся несбыточным мечтаниям).



Il est expérimenté: il a un riche savoir-faire, il a promené sa peau sur les chemins de France pendant 50 ans Tolérance, il est tombé sur son dos beaucoup de soleil et de pluie…il a été cuit et recuit, relavé: «Dans ce vieux sac tanné il a fait entrer des plaisirs et des peines, des malices, facéties, expériences et folies, de la paille et du foin, des figues et des raisins, des fruits verts, des roses et des gratte-culs, des choses vues et lues, et sues, et eues, vécues!»

Il tâche de saisir le sens et de se rendre compte des événements et de ce qu’il a vécu: quel amusement de fouiller là-dedans Tolérance.

Il a le bon sens: est sensé, raisonnable, il juge sainement les choses- трезво смотрит на вещи: il n’est pas si sot de si faire pour des mots un sol de mélancolie… Il sais ce qu'il vaut.

Il déteste l’ennui:si l’on ne risquait rien, on étouffrait d’ennui

Il est peu prétentieux (je ne prétends édifier pour l’éternité).

Il est épris de la liberté (je veux mes coudées franches

Il est ouvert au monde.

Il aime le beau, la vie Il est optimiste: que sois béni le jour où je Tolérance suis venu au monde!j’ai toujours faim!…: je l’ai refait deux fois, je la referai bien dix…dehors souffle la bise, la guerre menace, laissons faire…dix lustres c’est une belle chose, n’y arrive pas qui veut= il a une bonne santé.

Il aime tout ce qui est bon, la bonne chair, le bon vin, les belles joies charnues et celles à la peau plus tendre, douces et duvetées, que l’on goûte en rêvant, le divin ne-rien-faire où l’on fait tant de choses…et son travail Tolérance.

Il aime son univers, sa maison: qu’il est bon de faire le tour de son petit univers…maître et seigneur chez lui, ni froidure ni gelées n’ont de prise sur lui, ni roi, ni pape, ni guerre, ni sa vieille grondeuse..

Il est rond de façons (богатый духом), il a beaucoup d’intérêts et il sait parler aux gens:

Il a le sens de l’humours: en bas ma femme tempête… mon bedon…

Allons, soyons vertueux, faute de mieux, Dieu le veut.

Il a le sens critique:

Il est bavard: il a besoin de Tolérance causer, aux joutes de la langue il n’en a pas son soûl; il faut qu’il se débonde comme cet autre qui faisait le poil au roi Midas. Il a la langue un peu trop longue et si l’on venait à l’entendre, il risque le fagot.

Il est compatissant

Il est un peu vaniteux

Il est pêcheur:mieux il aime un péché dodu que sept vertus maigres (les quatre vertus cardinales: courage (упорство, усердие), justice (справедливость), prudence (благоразумие), tempérance (воздержание), Les 3 vertus théologales: charité(любовь к ближнему, человеколюбие), espérance (надежда), foi Tolérance (вера). Vertus chrétiennes: humilité(смирение), pardon (всепрощение), charité, abnégation(самоотверженность, самоотречение= sacrifice volontaire de soi-même, dureté evers soi-même), honnêteté, fidélité. Chasteté de la femme (целомудрие, нравственная чистота). Vertus bourgeoises: propreté, épargne.)

a) sa femme,

Сolas est marié depuis 30 ans.

Sa femme est petite, blême, autrefois brune et elle avait de dures prunelles (жесткие, трудно переносимые), son corps est efflanqué

braillarde, elle est une femme économe, active, sobre (скромная, сдержанная, трезвая, умеренная в еде и питье), honnête, pleine de vertus: добродетель-положительное нравственное качество, высокая нравственность):

Nommons les vertues cardinales, les Tolérance vices et les sept péchés capitaux. Qu'est-ce qu'un péché originel? Qu’est-ce qui est le contraire de la parole vertu?

Le contraire de vertu: vice,immoralité, mal, péché, défaut;malhonnêteté, infidélité, lâcheté, égoïsme, oisiveté, débauche, inconduite, luxure, tristesse, toxicomanie. Les 7 péchés capitaux: avarice, colère, envie (зависть), gourmandise (чревоугодие), luxure (сластолюбие), orgueil (гордыня), paresse (лень). Gourmandise= péché mignon. Péché originel: commis par Adam et Eve et dont tout être humain est coupable en naissant.

Expliquons la signification des verbes d Toléranceémener, fureter, grincher, grogner, gronder. Citons les adjectifs de la même famille, de même queleurs antonymes.

Comme elle se démène = s’agite violemment, fait sans relâche de nombreux et grands efforts pour parvenir à un résultat.

Démente = insensée, déraisonnable = aliénée, folle Ant. Raisonnable, équilibrée.

Elle furète – повсюду шарит.

Fureteuse – нескромная, любопытная.Ant. raisonnable, bonne, sensée, modeste, calme, douce.

Elle grimpe– лазит = monter en s'aidant des mains et des pieds Monter rapidement..

Grimpeuse – лазящая = qui a l'habitude de grimper..

Elle grinche – ворчит.

Grincheuse – ворчливая, недовольная Tolérance, брюзжащая.=d'humeur maussade et revêche. Acariâtre, hargneux.

Elle grogne– разг. брюзжит, ворчит, бормочет сквозь зубы. Grogner-pousser son cri en parlant du cochon, d'un sanglier; émettre un bruit sourd, une sorte de grondement (un chien).= bougonner, grommeler, gronder, ronchonner.

Grogneuse – брюзгливая, ворчливая. Qui grogne souvent par mécontentement, qui exprime sa mauvaise humeur.

Qui a l'habitude de grogner.

Grognonne - ворчливая, недовольная, раздраженная Qui a l'habitude de grogner, qui est d’une humeurs maussade, désagréable. Ant. affable, aimable, gaie.

Elle gronde- рычит, ворчит, проявляет недовольство, ворчит сквозь зубы = émettre un son menaçant et sourd Tolérance: chien qui gronde. Etre menaçant, près d'éclater.=bougonner, grogner, grommeler.

Grondeuse – ворчливая = qui a l’habitude de gronder, de bougonner ou de réprimander; bougonne,grognonne,coléreuse, bruyante, tonnante. Ant. Aimable, douce, silencieuse.

Elle fait beaucoup de bruit.

Bruyante – qui fait beaucoup de bruit. Antsilencieuse.

Elle est obstinée = opiniâtre ≠ docile, compréhensive.

Elle estrancunière – ant.amicale, affectueuse, attentive, bienveillante..

Elle est dévote (богомолка): manifeste une dévotion (набожность, благочестие) outrée et étroite.

Maitenant faisons le portrait en partant des adjectifs dérivés des verbes employés par R Tolérance. Rolland:Elle est fureteuse, grimpeuse, a l’habitude de grimper, elle est grincheuse, d’humeurs maussade et revêche (неуживчивый, несговорчивый), acariâtre (сварливый, бранчливый) et hargneux (злобный, озлобленный, сварливый, бранчливый), elle est grognonne, d'une humeurs maussade, désagréable, elle est grondeuse, bougonne (ворчливая, брюзгливая), coléreuse, tonnante, bruyante.

Ajoutons les contraires de ces adjectifs: Elle n”est pas raisonnable ni bonne, sensée, modeste, calme, douce. Elle n’est pas non plus affable, aimable, gaie, douce, silencieuse.

Faisons la rédaction et donnons le portrait de la femme de Colas.

b) ses enfants,

Expliquons pourquoi Colas les Tolérance califie ainsi: partie du mobilier = une couvée, assez jolis morceaux,

une fille et quatre garçon, tous solides, bien membrés (хорошо сложенные).

Le seuloù il reconnaît sa graine: Martine, sa fille,sa mâtine (скотинка, плутовка; mâtin= шельмец), elle est comme lui, c’est son sang.

Elle estsensée, raisonnable, philosophe:elle sait ce qui est bon.

Elle esttravailleuse:elle ne craint point la peine.

Elle est courageuse: la peine, c’est de la lutte; la lutte, c’est du plaisir

Elle est unebravefille, avisée (рассудительная)dans sesfolies.

Elle est honnête.

Elle est juste Tolérance: elle sait ce qui est bon.

Elle est optimiste: elle aime la vie.

Elle est gaie: pour elle, le pire des vices, c’est ce qui ennuie. Elle donne du mal à Colas à passer sans naufrage jusqu’au port du mariage. Elle l’a fat veiller, trotter.

Maintenant elle s’est calmée

Colas et Martine, ils se ressemblent: Colas se dispute avec elle, chaque fois qu’ils se voient, mais avec un autre, si bien ils ne s’entendent.

Les garçonsne sont pas biens réussis: la mère y a mis du sien, et la pâte a tourné.

Sur quatre Tolérance, deux sont bigots (богомолы), manifestent une dévotion (набожность, благочестие) outrée et étroite). Ces deux sont de deux bigoteries (ханжества!) ennemies.

L’un esttoujours fourréparmi lesjupons noirs,les curés, les cafards(один трется среди постных рож, попов, святош: cafard = святоша, ханжа, лицемер; раз. Ябедник, доносчик; Таракан; разг. Сплин, тоска.= bigot =cagot ханжа, святоша, лицемер = tartufe).

L’autre est huguenot – сторонник кальвинизма во Франции в 16-18 вв. – de alter. alem. Eidgenossen “confédérés(nom des Genevois partisans de la Confédération contre le duc de Savoie. Péjoratif: surnom donné aux protestans Tolérance calvinistes, en France, par les catholiques, du XVIe au XVIIIe siècles = protestant.

Le troisième est soldat, fait la guerre, vagabonde.

Ressemble-t-il à Colas? Oui et non.

Oui: Colas aime voyager, prend toujours une part active à la défense de la ville, sait prendre des mesures pour rétablir l’ordre dans la ville pendant la feste, mais en même temps Colas est très loyal, tolérant, indulgent. Colas aime beaucoup sa maison et son couta, sa bicoque, vigne et jardin sur la colline.

Variante passagère.

Le quatrième n’est rien du tout: un petit Tolérance boutiquier, effacé (безличный), moutonnier (как овца, овечьей породы, слепо подражающий= qui suit aveuglément les autres, les imite sans discernement).

Image: Colas baille rien que d’y penser.

Ressemble-t-il à Colas? Non, pas du tout.

Colas ne retrouve sa race que la fourchette au poing, quand ils sont assis, les six, autour de sa table.

Florimond, son gendre, le pâtissier est quelqu’un = médiocre.

d) sa maison,

elle est aussi sa fille: il l’a bâtie, pièce par pièce, et plutôt trois fois qu’une.

Qu’est-ce qui nous dit son Tolérance emplacement? Sur le bord du Beuvron indolent (ленивый), gras et vert, bien nourri d’herbe, de terre et de merde, à l’entrée du faubourg, de l’autre côté du pont, ce basset accroupi (приземистая такса) dont l’eaut mouille le ventre. Juste en face se dresse, fière et légère, la tour de Saint-Martin à la jupe brodée, et le portail fleuri où montent les marches noires et raides (крутые) de Vieille-Rome, ainsi qu’au (словно в) paradis. Sa coque (скорлупка), sa bicoque (халупка) est sise en dehors des murs (Pourquoi Tolérance? Qu’en pensez-vous?) ce qui fait qu’à chaque fois que de la tour on voit dans la plaine un ennemi, la ville ferme ses portes et l’ennemi vient chez lui(d’autant plus!!!). Bien qu’il aime à causer, ce sont des visites dont il saurait se payer. Le plus souvent il s’en va, il laisse sous la porte la clef. Mais losqu’il retourne il advient qu’il ne retrouve ni la clef, ni la porte: il reste les quatre murs. Alors il rebâtit.


documentadmzoll.html
documentadmzvvt.html
documentadnadgb.html
documentadnakqj.html
documentadnasar.html
Документ Tolérance